Vous êtes ici

PIDA EN BREF

L'Afrique qui parle d'une seule voix afin d'améliorer ses échanges transfrontaliers, partager ses ressources et construire des infrastructures mutuellement bénéfiques, est une chose possible grâce au Programme de Développement des Infrastructures en Afrique (PIDA).

Ce programme, élaboré par la Commission de l'Union africaine (CUA),l'Agence de coordination et de planification du NEPAD (Agence du NEPAD), la Banque africaine de développement (BAD), la Commission économique des Nations Unies pour l'Afrique (CEA) et les Communautés économiques régionales (CER), a pour ambition de promouvoir l'intégration économique régionale en comblant le déficit en infrastructures de l'Afrique.

À l'heure actuelle, l'Afrique est le continent le moins bien intégré au plan physique et économique, avec de faibles taux d'échanges commerciaux intra-régionaux et mondiaux qui se situent respectivement entre 10% et 3%.Le manque d’infrastructures fiables coûtent des milliards de dollars chaque année au continent, en bridant lacroissance de son PIB de 2% par an selon les estimations. Combler le fossé en infrastructures est donc vital pour assurer le progrès économique et le développement durable du continent. Toutefois, cela ne sera possible que grâce à la coopération régionale et continentale.

Le PIDA vise à accélérer la réalisation des projets d'infrastructures régionales et continentales actuelles et en cours dans les secteurs du transport, de l'énergie, des communications et technologies de l'information (TIC), et de la gestion des ressources en eaux transfrontalières. Les 51 programmes et projets du PIDA ont été conçus afin de bâtir un continent intégré, qui stimule le commerce international, créé des d'emplois et une croissance économique durable. Le PIDA est une solution conçue par et pour les Africains qui a été entérinée par les chefs d'État et de gouvernement africains lors de leur 18ème Sommet de Janvier 2012 à Addis-Abeba, en Éthiopie.